1/3 tiers des voyageurs d’affaires a déjà commis un faux-pas culturel pendant un déplacement à l’étranger. Le respect de la culture de ses interlocuteurs est un facteur important pour entretenir une bonne relation professionnelle. Ces maladresses peuvent même avoir un impact sur les résultats de votre entreprise.

Le top 5 par nationalité des voyageurs à commettre des faux pas sont :

Top 5 pays faux pas culturel

Comment respecter les us et coutumes lors de vos déplacements professionnels ?

 

  1. Se renseigner sur les coutumes locales

Vous pouvez effectuer des recherches en amont sur les coutumes du pays d’accueil pour vous préparer sereinement à votre déplacement. Quelques mots de la langue pour saluer ainsi que les gestes à adopter feront le nécessaire. Cela permet d’éviter ou de limiter des gestes qui pourraient être mal interprétés.

Le ministère des affaires étrangères propose des « conseils aux voyageurs » sur leur site en fonction des pays (lien du site). Grâce à une application et des alertes sur les réseaux sociaux, le ministère accompagne les voyageurs pendant leur voyage.

 

  1. La rencontre et les salutations

La première impression et l’expression corporelle sont les plus importantes dans le monde des affaires. La manière de saluer diffère d’un pays à l’autre.

En Russie par exemple, il ne faut pas serrer la main sur le pas de porte car culturellement cela porte malheur.

En Inde le salut traditionnel (le namasté) consiste à joindre les deux mains sous le menton en inclinant légèrement la tête. La jeune génération indienne est plus apte à utiliser la poignée de main. En cas de doute, il est préférable de laissez votre interlocuteur saluer en premier.

Le namasté

3. Les cadeaux d’affaires : différence entre pot de vin et tradition

Dans les pays d’Asie offrir un cadeau est culturel et même symbolique. En Chine par exemple, lors d’une invitation, votre hôte aura tendance à refuser votre cadeau avant de l’accepter et de vous remercier chaleureusement. C’est un geste pour ne pas paraître avide.

Au Japon, les cadeaux sont emballés dans un papier cadeau coûteux. Ils sont offerts à la personne qui occupe le rang le plus élevé. Evitez aussi d’offrir un stylo à encre rouge, c’est associé au sang et à la mort dans la culture asiatique.

Attention toutefois aux cadeaux d’affaires qui peuvent être vus comme une corruption. Comment les reconnaitre ?

L’ONG Transparency International indique qu’il s’agit de corruption lorsqu’il y a « abus de pouvoir reçu en délégation à des fins privées ».

En règle générale, un cadeau doit être proportionnel à la taille de l’entreprise. Des invitations à des événements prestigieux, des cadeaux luxueux la veille de la signature d’un contrat, peuvent vous mettre la puce à l’oreille sur cette pratique frauduleuse.

Si vous avez des doutes, nous vous conseillons d’acheter l’objet dans le pays de destination. Enfin, avant d’offrir ou recevoir un cadeau, pensez à vous référer à votre politique d’éthique et déontologie interne à votre entreprise.

image :différence entre pots de vin et tradition

4. La ponctualité et le temps passé

Il est important d’arriver à l’heure que ce soit pour une réunion, un repas d’affaires ou une conférence. Il est même bienvenu d’arriver en avance.

En Allemagne la ponctualité est bien vue dans le milieu professionnel ainsi que le respect de la durée du temps de rendez-vous. Pensez donc à minuter vos temps de paroles.

Au Canada, les rendez-vous sont programmés en général dans la matinée. De même en Espagne ou en Algérie. Au Brésil, un retard de 15 min est fréquent lors d’une réunion.

 

5. Les repas d’affaires

La bienséance à table varie d’un pays à l’autre, comme la façon de manger ou l’heure du repas.

En Angleterre, à la différence des français, lors d’un déjeuner il faudra garder ses mains sur ses genoux et son pain sur une assiette et non sur la nappe.

Au Mexique, les déjeuners d’affaires commencent souvent tard vers 14h30 pour parfois se terminer en soirée, jusqu’à 20h. Pensez donc à prévoir des créneaux horaires plus long.

bienséance avec un hôte

6. Respect de la politique de l’entreprise en voyage d’affaires

La plupart des entreprises rédige une politique de déplacement pour garantir la sécurité des voyageurs et contrôler les dépenses de l’entreprise. La politique voyage d’entreprise (mettre le lien de l’article) peut aussi s’appliquer au comportement attendu des employés pendant leur voyage.

 

Pour conclure, la meilleure attitude à adopter en cas de maladresse est de s’excuser. Vous pouvez également utiliser l’humour pour dédramatiser la situation. Aussi, si vous avez un doute sur certains protocoles, nous vous conseillons de questionner votre interlocuteur.

Désormais, vous avez les clés pour faire bonne impression, bon séjour !

Vous souhaitez tester notre solution de réservation ?

Découvrir